Qu’est-ce que l’archéologie ?

L’archéologie, c’est l’étude de l’Homme à travers les indices matériels (artefacts et écofacts) conservés dans les sédiments archéologiques et de son environnement physique. Ce sont des enquêtes dont les méthodes se rapprochent de la médico-légal (télésérie CSI Miami).

 

Archéologie : Mot qui apparaît dans la langue française qu’au XVIe siècle. Viens de deux termes grecs, archaia et logos, qui signifient discours sur le passé ou science des choses anciennes

JOCKEY, Philippe. 1999. L ‘archéologie . Paris : Belin, 1999. p. 399 p.

 

Archéologie préventive

C’est lorsque l’archéologue vient faire son travail avant un projet de développement (nouvelles routes, réfection des égouts, nouvelles constructions, etc.). Il y a une notion d’urgence en archéologie préventive parce que le projet est suspendu pendant le travail de l’archéologue et dans plusieurs cas, il y a une certitude de destruction des vestiges.

Le but de l’archéologue est donc de découvrir ce qu’il y a sous la surface, de le sortir le plus rapidement possible et de l’étudier, pour permettre la poursuite des travaux d’aménagement, ou faire changer le projet s’il y a lieu. Dans ce contexte de recherche, le travail des chercheurs est effectué avec une restriction de temps, mais aussi d’espace, puisque seule la zone en danger sera étudiée. Les vestiges sont donc sauvés par l’écrit (rapport de fouilles), les photographies et les relevés (dessins).


Archéologie programmée

Son but premier est d’approfondir un sujet particulier de l’histoire. Elle est aussi opérée par des chercheurs compétents (par exemple des universitaires ou des professionnels), mais aucune notion d’urgence n’y est rattachée, si ce n’est qu’une limite imposée par le financement.

Elle a donc peu de limites de temps et d’espace, les fouilles résultant de projets en archéologie programmée et les analyses sont souvent plus détaillées que dans le préventif. La confrontation des interprétations et le test des hypothèses y sont souvent plus approfondis.

chantiers-écoles de l'université Laval

Les chantiers-écoles à l'Îlot des Palais sont des exemples d'archéologie programmée


Histoire de la discipline

Les débuts

Bien que la conscience historique remonte jusqu’aux Grecs du Ve siècle av. J.-C., l’archéologie, bien différente de celle qui est pratiquée aujourd’hui, était présente à la Renaissance (XVIIIe siècle), elle relevait de l’expertise des antiquaires.

À l’époque, ces derniers n’étaient pas uniquement des marchands, ils étaient aussi détenteurs d’un savoir puisqu’ils étudiaient et collectaient aussi les objets anciens et rares.

Les cabinets de curiosités naissent également à cette époque, ainsi que les fouilles archéologiques ciblées, dans le but de retrouver des antiquités (objets anciens) spécifiques.

 

Cabinet of Curiosities, 1690 par Domenico Remps

Cabinet de curiosités représenté sur une huile sur toile datant de 1690 par Domenico Remps [Domaine public], via Wikimedia Commons


L’essort de la discipline

La discipline se diversifie au XIXe siècle, avec l’apport de plusieurs autres disciplines, tels les naturalistes, historiens, ingénieurs ou bien géomètres. Une distinction est alors faite entre la curiosité et l’objet archéologique.

À cette même époque, l’archéologie devient une discipline et nécessite des spécialistes, elle devient une science. C’est à partir de ce moment que les méthodes de l’archéologie, telle qu’on la connait aujourd’hui et empruntées aux sciences naturelles, commencent à se développer.

Fouilles du site de Nimrud

Fouilles du site de Nimrud en Assyrie par sir Austen Henry Layard, archéologue du XIXe siècle. Gravure [Domaine public], via Wikimedia Commons


L’archéologie moderne

C’est seulement au début du XXe siècle que tous les objets ou fragments (plus seulement les beaux et rares) sont considérés importants pour la compréhension du passé. En même temps, débute la formation universitaire spécifique de l’archéologie.

La discipline ne cesse d’évoluer, que ce soit dans ses méthodes, comme la récente approche de la reconstitution 3D ou encore dans ses modes de pensées, comme l’archéologie préventive.

Reconstitution 3D du galetas des latrines ouest

Reconstitution 3D du galetas des latrines ouest du second palais de l'Intendant. Recherche : Caroline Parent. Reconstitution 3D : Catherine Caron, 2012