Ville de Québec

Démolition

Des sept bâtiments sur le terrain de la brasserie, quatre sont conservés et les trois autres sont démolis en août 1969 et juin 1970. En effet, les voûtes Talon (les voûtes du deuxième palais), la maison Fraser (le bâtiment d’administration), l’entrepôt au coin des rues St-Nicolas et des Prairies et le garage à l’ouest de la rue Vallières sont conservés.

De 1968 à 1973, l’entrepôt sera converti en centre de distribution régional de la bière Dow en provenance de Montréal. Le printemps 1974 voit la fin de toute activité brassicole sur le site de l’îlot des Palais en raison de la fusion de la brasserie Dow avec la brasserie O’Keefe Company Limited. De ce fait, la ville de Québec récupère le terrain et la vocation des bâtiments se voit transformée. L’entrepôt devient une caserne pour les pompiers de la ville de Québec, la maison Fraser est utilisée par le service de police et le garage sert de bureau à une compagnie locale spécialisée dans le transport des valeurs. Le reste du terrain est nettoyé des ruines des anciens bâtiments de la brasserie et on y aménage un espace de stationnement ainsi qu’un parc urbain. Les rues aux alentours sont également asphaltées durant cette même période.

Entrée des voûtes du palais

Entrée des voûtes du palais aujourd'hui


Centre d’interprétation et fouilles archéologiques

Les voûtes de l’ancien palais de l’intendant sont pour leur part utilisées par la Ville de Québec afin d’y installer un centre d’interprétation sur l’histoire de la ville. De plus, le terrain est utilisé depuis les années 1980 afin de servir comme chantier-école pour les étudiants des programmes d’archéologie de l’Université Laval.

Deux grandes périodes de fouilles ont d’ailleurs permis aux étudiants de se familiariser avec le travail archéologique. La première période, de 1982 à 1990, fut principalement axée sur la fouille du secteur autrefois occupé par le premier palais de l’intendant. Un projet de mise en valeur avait également été mis sur pied, mais la récession et les coupes budgétaires ont fait en sorte que seule la première partie du projet à vue le jour.

Depuis les années 2000, les fouilles ont repris et se concentrent sur l’évolution du bâti et la transformation du paysage. Les voûtes du palais sont désormais le théâtre d’une toute nouvelle exposition sur l’évolution de ce lieu et son importance dans l’histoire économique de la ville de Québec.

Fouilles de l'opération 46

Fouilles de l'opération 46