Zooarchéologie

Quelles alimentations sont associées aux sociétés du passé? Quelles étaient les habitudes de chasse, de pêche et d’élevage? Quel paysage et quel climat entouraient les sociétés du passé et quels en étaient les impacts sur leurs stratégies de subsistance? Comment les espèces animales ont-elles été domestiquées? Voilà quelques-unes des questions auxquelles la zooarchéologie tente de répondre, par l’étude des restes osseux des mammifères terrestres, des oiseaux, des espèces aquatiques, etc.

La préparation d’un assemblage faunique pour son identification débute par le nettoyage à sec des os, qui est effectué avec une brosse souple. Le chercheur procède ensuite au tri pour déterminer les grandes classes auxquelles appartiennent les ossements (mammifères terrestres, poissons, oiseaux, etc.). Les critères diagnostiques qui se trouvent sur l’os nous aident à déterminer la famille (mouton, chien, phoque, etc.) et l’espèce de l’animal en question lorsque c’est possible.

Par un rassemblement des données et des statistiques sur les espèces, les parties de squelette, l’âge et le sexe des spécimens, le chercheur en arrive à identifier la période d’exploitation d’une espèce animale et la fonction d’un lieu.

Taphonomie

Force est d’admettre que les données archéologiques sont partielles. Le temps a fait son œuvre sur ce que nous retrouvons. Comment ces os sont-ils arrivés à cet endroit et depuis combien de temps y sont-ils? L’analyse de la décomposition des os, des traces animales, des traces d’abrasion et de leur fragmentation peut nous renseigner à ce sujet. La taphonomie est l’étude des processus de décomposition, d’enfouissement et de conservation de tout élément contenu dans un site archéologique, depuis son abandon jusqu’au moment de sa redécouverte.

Les chercheurs observent les traces physiques de ces processus sur les ossements afin d’obtenir des renseignements sur la formation du site archéologique.


Anneaux de croissance des dents

Qu’est-ce que l’animal a mangé et à quelle période de l’année a-t-il été tué? Dans quel environnement était-il? Est-ce que la chasse de cet animal est saisonnière? C’est ce que peut renseigner la cémentochronologie, soit l’étude des anneaux de croissance des dents. Toutes ces questions correspondent au calendrier économique, c’est-à-dire les stratégies économiques et les saisons de chasse et d’élevage à travers le temps, pour une même culture.

La cémentochronologie est l’analyse des anneaux de croissance des dents, qui permet de fournir l’âge et la saison de la mort d’un animal. Ces anneaux se forment annuellement et s’ajoutent vers l’intérieur de la dent des mammifères. Il peut y avoir des irrégularités dans les anneaux lors de périodes de stress, par exemple lors de la naissance ou lors d’un changement drastique du régime alimentaire.

Anneaux de croissances d'une dents de phoque

Image des anneaux de croissances d’une tranche de dent de phoque. Image : Jim Woollett.


Traces de boucherie

Comment l’animal a-t-il été dépecé? Avec quel outil? Est-ce que la carcasse a été déplacée entre son lieu d’acquisition et son lieu de consommation? Les traces de boucherie, les traces des outils de découpe et le choix des pièces, lorsqu’elles sont visibles sur les ossements, peuvent nous renseigner sur ces sujets, tout en permettant une foule de renseignements concernant le traitement de l’animal après son décès.


Archéomalacologie

L’archéomalacologie, soit l’étude des mollusques, peut répondre à des questions similaires à celle concernant les os, soit le type d’environnement ou la gestion des ressources alimentaires. Par contre, la méthode d’analyse peut différer. Lorsque les mollusques sont retrouvés sous forme d’amas coquilliers, ils sont très bien conservés et fournissent un environnement basique pour la conservation des restes organiques.

Tout d’abord, après le nettoyage, les côtés des coquilles de bivalves, similaires à des tenons et mortaises, sont ensuite séparés, afin de déterminer le NMI . Si les attributs permettant de déterminer le côté de la valve ne sont pas présents, par exemple si l’individu est fragmenté, le poids peut être utilisé pour estimer le nombre de mollusques restants. L’identification de la famille se fait à l’aide des collections et des ouvrages de référence en se basant sur la forme et la texture de la coquille.

Il est également possible de procéder à une analyse sclérochronologique, soit le décompte des stries qui se forment sur la coquille à chaque saison. Cette analyse en lames minces permet de déterminer l’âge et la saison de cueillette des mollusques, afin de mieux comprendre le calendrier saisonnier qui leur est associé, mais aussi les populations de mollusques présents sur place à l’époque étudiée.

Anneaux de croissances de mollusque

Lamelle et anneaux de croissance d’une tranche de mollusque. Source : NOEL, Stéphane. 2012. Seasonal and Annual growth increments in the soft-shell clam … P. 20