hdr-title
Présentation du laboratoire

Réginald Auger, Marcel Moussette et Jean-François Moreau
Spécialités et champs de recherche du laboratoire

Le laboratoire d’archéologie historique concentre le plus gros de ses efforts sur la période des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles en Amérique du Nord-Est, sur des sites autochtones ou de colonisation européenne. Aux recherches conventionnelles de terrain et d’analyses d’artéfacts s’ajoute, dans la présentation des résultats, un volet d’analyse en profondeur, de réflexion prospective sur l’évolution des communautés étudiées (autour des concepts d’acquisition, de transformation et d’utilisation) dans leur dimension identitaire, à partir donc de leurs environnements et de leurs habitudes révélées.

Ces champs ne sont pas exclusifs. Les recherches du laboratoire débordent en amont dans le temps pour traiter de certaines périodes d’archéologie préhistorique en Amérique du Nord, tant en préhistoire paléoesquimaude qu’amérindienne, et sortent de l’espace de l'Amérique septentrionale pour travailler sur la Guyane française.

Pour atteindre les fins d’une archéologie qui se veut contemporaine, les analyses du laboratoire mettent à profit des connaissances utilisées dans une perspective interdisciplinaire : le dialogue entre l’archéométrie, la chronométrie, la céramologie, l’archéologie environnementale, la géochimie, la biologie, la géographie physique, l’ethnologie, l’histoire, l’archivistique, la muséologie, la tradition orale, etc. est constant dans ce laboratoire.

Ce laboratoire bénéficie de fonds de recherche et d’infrastructure provenant d’organismes publics dont le Fonds Québécois de la Recherche sur la Société et la Culture et la Fondation canadienne pour l’innovation. À ces subventions de fonctionnement et d’infrastructure s’ajoutent d’autres fonds provenant du Service régional d’archéologie de la Guyane, de la Ville de Québec et de la Commission de la capitale nationale du Québec. Ces sommes permettent à la fois de poursuivre nos recherches de terrain, de procéder à des analyses spécialisées et de soutenir les étudiants travaillant sur les thèmes reliés à nos projets en cours.

Projets de recherche du laboratoire

Le projet Chantier-école de l’Université Laval collabore avec la Ville de Québec et l’INRS à un projet de recherche multidisciplinaire comportant trois volets – archéologie environnementale, archéologie du bâti et culture matérielle – dont l’objectif ultime est de réaliser une synthèse des connaissances sur le site du Palais de l’intendant à Québec, son évolution et sa place dans le contexte de la Nouvelle-France et des occupations qui ont suivi. Ce projet est réalisé en collaboration étroite avec le laboratoire de restauration des artéfacts.

La recherche programmée sur l’Habitation Loyola à Rémire en Guyane, aux XVIIe et XVIIIe siècles, est menée en collaboration avec des chercheurs français. Elle a pour but de documenter la production sucrière entreprise au XVIIe siècle et de mesurer les effets de l’esclavage en Guyane à cette époque. Les travaux portent sur l’archéométallurgie et la céramologie.

Les deux chercheurs associés au laboratoire font partie du groupe de recherche en archéométrie subventionné par le FQRSC depuis 1995. Le mandat actuel du groupe englobe les dimensions techniques et environnementales de l’archéologie, deux aspects liés aux préoccupations de recherche du laboratoire d’archéologie historique : l’archéométallurgie, la céramologie et la mise sur pied d’une collection de référence pour l’identification des céramiques et des verres anciens.

Plusieurs membres du laboratoire, chercheurs et étudiants, collaborent à divers titres au projet Cartier-Roberval de la Commission de la capitale nationale du Québec. Ce projet porte sur un site occupé de 1541 à 1543, en banlieue de Québec, dont les vestiges constituent les plus anciens témoignages matériels laissés par les Français en Amérique du Nord.

La réalisation d’une synthèse de l’archéologie de la présence française en Amérique du Nord à l’époque coloniale est en cours actuellement. Elle sera le fruit d’une collaboration entre le laboratoire d’archéologie historique et le Center for Archaeological Studies de l’University of South Alabama.

À partir de la fin du XVIe et surtout du début du XVIIe siècles, une nouvelle réalité culturelle va se mettre en place dans le Nord-Est de l’Amérique : la présence d'Européens, notamment de Français, dans la plaine du Saint-Laurent. Même si la présence physique eurocanadienne (missionnaires, commis de postes de traite, coureurs des bois) est restée rare jusqu’au moment de la colonisation du Saguenay-Lac-Saint-Jean au XIXe siècle, les sites amérindiens de la région présentent régulièrement des témoignages attestant de la circulation d’objets façonnés en Europe : fragments d’outils en fer (haches, lames de couteaux), fragments de chaudrons à base de cuivre, perles de verre, bagues en laiton dites de « jésuites »).

Depuis 1990, l’étude de deux de ces catégories de témoins, les fragments de chaudrons et les perles de verre, a constitué l’axe majeur de recherche de Moreau qui, en collaboration avec diverses équipes de recherche, a permis de proposer des interprétations des objets archéologiques au moyen de l’analyse des éléments chimiques tirés de l’activation neutronique. Son collaborateur, Ronald Hancock, poursuit les analyses par activation neutronique sur le réacteur à haute énergie de l’Université MacMaster. Parmi les autres axes de recherche, la collaboration du groupe d’archéométrie de l’Université Laval, sous la direction de R. Auger, et du Centre de recherche en physique appliquée à l'archéologie (Maison de l’archéologie, Université de Bordeaux 3), notamment avec le spécialiste en paléométallurgie Michel Pernot, constitue un creuset intellectuel d'importance, en inaugurant la thématique de l'application des méthodes archéométriques aux témoins archéologiques de la période du contact.

Parmi les résultats de ces recherches, qu’il s’agisse des chaudrons en cuivre ou des perles de verre, il a été possible de proposer des modèles chronométriques fondés sur les proportions relatives des éléments chimiques selon les périodes. En d’autres termes, les techniques de fabrication, particulièrement au moment de la fonte des matériaux, varient avec le temps mais, pour une période donnée, paraissent assez semblables, au moins pour l’aire géographique vraisemblable d’approvisionnement en Europe (France, Hollande, Angleterre). Par ailleurs, depuis 2003, les essais d’application d’observation sous microscopies optiques et électroniques à balayage des fragments de chaudron à base de cuivre devraient permettre de mieux comprendre les aléas de la production en Europe, mais aussi ceux de la transformation de ces matériaux par les populations amérindiennes.

Les étudiants affiliés au laboratoire

En plus des deux chercheurs associés à ce laboratoire, une douzaine d’étudiants inscrits aux études supérieures travaillent sur des sujets aussi variés que l’habitation Loyola en Guyane, l’archéologie des Caraïbes, les bagues de traite des jésuites, les pipes à fumer dites micmacs, les chasseurs de baleine basques dans l’estuaire du Saint-Laurent, les forts militaires du XVIIIe siècle dans la vallée du Saint-Laurent, l’architecture du palais de l’Intendant et le travail du métal sous le Régime français. Deux d’entre eux travaillent en archéologie funéraire et un autre sur la mise en valeur d’un site urbain. Un candidat poursuit sa recherche sur la préhistoire paléoesquimaude au Nunavik, un autre travaille sur la période de contact à la Baie James et enfin, une doctorante travaillant sur la protohistoire des Iroquoïens dans le nord-est de l’Amérique applique une approche archéométrique à son étude de la céramique.

Chercheurs
Photo de Jean-François Moreau

Jean-François Moreau

Non défini

Photo de Marcel Moussette

Marcel Moussette

Non défini

Photo de Réginald Auger

Réginald Auger

Non défini

Collaborateurs

Allison Bain (Histoire, U. Laval ), Archéologie environnementale et archéoentomologie

Georges Beaudoin (Géologie, U. Laval), Analyses compositionnelles et mines

Marie Besse (Anthropologie, Univ. de Genève), Archéométallurgie et ethnologie

Najat Bhiry (Géographie, U. Laval), Stratigraphie du Quaternaire et pédologie

André Charbonneau (Histoire, Parcs Canada), Histoire militaires et fortifications

Philippe Dubé (Histoire, U. Laval), Muséologiet et mise en valeur du patrimoine

Louise Filion (Géographie, U. Laval), Études du Quaternaire et dendrochronologie

William Fitzhugh (Anthropology, Smithsonian Institution), Préhistoire circumpolaire et communication de l'histoire

Kenneth Kelley (Anthropology, University of South Carolina), Archéologie des Caraïbes, archéologie et anthropologie de l'Afrique

Robert Larocque (paléoanthropologie, travailleur autonome), Santé et caractères biologiques des populations

Yannick Le Roux (Histoire de l'art, Lycée Félix-Ébouhé), Archéologie coloniale et histoire de la Guyane

Scott MacEachern (Anthropology, Bowdoin College), Archéologie africaine et ethnoarchéologie

Marc Richer-Laflèche (Environnement, INRS), Analyse compositionnelle et géophysique

Martine Roberge (Histoire, U. Laval), Croyances et coutumes, et enquête orale

Jean Rosen (Archéologie, Univ. de Bourgogne), Céramologie et commerce de la faïence

James Savelle (Anthropology, McGill), Préhistoire de l'Arctique et zooarchéologie

Laurier Turgeon (Histoire, U. Laval), Patrimoine immatériel et interculturalité

James Woollett (Histoire, U. Laval), Zooarchéologie et chasseurs-cueilleurs des milieux arctiques

Subventions

Subvention de la Fondation canadienne pour l’innovation pour la création des laboratoires d’archéologie de l’Université Laval

Subvention du Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture pour l’équipe de recherche en archéométrie de l’Université Laval depuis 1995

Co-responsable avec Allison Bain de l’entente entre la ville de Québec, le MCCCF et l’Université Laval

Publications

Auger

Auger, R., Y. Le Roux et Nathalie Cazelles, 2009, Les jésuites et l’esclavage : Loyola L’habitation des jésuites de Rémire en Guyane française. Été 2009, Presses de l’Université du Québec.

Moreau, Jean-François, R. Auger, J. Chabot et A. Herzog, 2009, Proceedings of the 36th Symposium of Archaeometry/ Actes du 36e Colloque d’archéométrie. Cahiers d’archéologie du CELAT 25, Série archéométrie 5, CELAT, Université Laval, Québec.

Vallières, Marc, Y. Desloges, F. Harvey, A. Héroux, R. Auger et S.-L. Lamontagne, 2008, Histoire de Québec et de sa région. Tome I • Des origines à 1791 Tome II • 1792-1939 Tome III • 1940-2008. Collection : Les régions du Québec, Les Presses de l’Université Laval et les Éditions de l’IQRC, Québec.

Auger, R, D. Simoneau & A. Bain, 2009, « Le palais de l’intendant : urbanisation de la basse ville de Québec ».Archéologiques, (2) : 146-159.

Bain, A., J.-A. Bouchard-Perron, R. Auger & D. Simoneau, 2009, « Insectes, graines et mauvaises herbes sur le site du palais de l’intendant : étude d’un paysage en évolution ». Archéologiques, (2) : 172-191.

Auger, R., 2009, « 16th Century English search for a passage to China by the Northwest: Meta Incognita better known as Baffin Land in the Eastern Arctic ». Dans: Archaeology in America : An Encyclopedia. Quatre volumes édités par Francis P. McManamon (éditeur général), Comité de rédaction Linda S. Cordell, George R. Milnern> et Kent G. Lightfoot, Greenwood Press, Westport, Connecticut, volume 4, pp. 348-353.

Auger, R., 2008, « L’espace amérindien avant l’arrivée des Européens à Québec ». Dans : Histoire de Québec et de sa région. Boîtier de 3 tomes, édité par Marc Vallières, Yvon Desloges, Fernand Harvey, Andrée Héroux, Réginald Auger, Sophie-Laurence Lamontagne, Collection : Les régions du Québec, Les Presses de l’Université Laval et les Éditions de l’IQRC, Québec, pp. 57-100.

Moussette

Moussette, Marcel, Jean-François Moreau et R.V. Hancock, 2005, « New Step Toward a Chrono-Seriation Method Based on European Trade White Beads in Northeastern North America ». Actes du 34th International Symposium on Archaeometry Proceedings, Institucion Fernando el Catolico, Zaragoza.

Moussette, Marcel, 2006, « Un univers sous tension : les nations amérindiennes du nord-est de l'Amérique du Nord au 16e siècle ». Les Cahiers des Dix 59 : 149-177.

Moussette, Marcel, 2007, « L'épingle et son double ». Les Cahiers des Dix 60 : 103-128.

Moussette, Marcel et Gregory A. Waselkov, 2006, « L'archéologie : une alliée dans la compréhension du peuplement de la Nouvelle-France ». Dans B. Guillet et L. Pothier (dir.), France Nouvelle-France : naissance d'un peuple français en Amérique, Nantes, Musée du château des ducs de Bretagne et Montréal, Musée Pointe-à-Callière : 111-117.

Moussette, Marcel, 2007, « Au temps des premiers contacts ». Dans R. Tremblay (dir.), Les Iroquoïens du Saint-Laurent, peuple du maïs, Montréal, Les éditions de l'Homme : 126-127.

Moreau

Moreau, J.-F. et R.G.V. Hancock, 2007, « Remontage par activation neutronique : l’exemple des chaudrons en alliage à base de cuivre de la période du "contact" dans le subarctique québécois ». Dans A.Bain, J. Chabot et M. Moussette (dir.), La Mesure du passé, recherche en archéométrie, Londres, Archaeopress.

Moreau, J.-F., 2007, « Archéométrie : perspectives et prospectives ». Dans A.Bain, J. Chabot et M. Moussette (dir.), La Mesure du passé, recherche en archéométrie, Londres, Archaeopress.

Moreau, J.-F. et R.G.V. Hancock, 1999, « Faces of European copper alloy cauldrons from Québec and Ontario "contact" sites ». Dans Suzanne M.M. Young, A. Mark Pollard, Paul Budd et Robert A. Ixer (dir.), Metals in Antiquity, Oxford, Archaeopress, BAR International series 792 : 326-340.

Moreau, J.-F. et R.G.V. Hancock, 1999, « The Effects of Corrosion on INAA Characterizations of Brass Kettles of the Early European Contact Period in Northeastern North America ». Journal of Archaeological Science 20(8) : 1119-1125.

Moreau, J.-F., 1998, 1998, « La question de l'interculturalité en archéologie : l'exemple d'une région du Subarctique oriental ». Material History Review / Revue d'histoire de la culture matérielle 47 (printemps) : 33-34.

Moreau, J.-F., 1998, « Traditions and Cultural Transformations: European Copper-Based Kettles and Jesuit Rings from 17th Century Amerindian Sites ». North American Archaeologist 19(1) :1-11.

Étudiants
Photo de Simon Santerre

Simon Santerre

Non défini

Photo de Caroline Parent

Caroline Parent

Non défini

Photo de Françoise Duguay

Françoise Duguay

Non défini

Photo de Olivier Roy

Olivier Roy

Non défini

Photo de Antoine Loyer Rousselle

Antoine Loyer Rousselle

Non défini

Photo de Jean-Baptiste Barreau

Jean-Baptiste Barreau

Non défini

Photo de Andy Beaupre

Andy Beaupre

Non défini

Photo de Laurence Pouliot

Laurence Pouliot

Non défini

Photo de Agnès Gelé

Agnès Gelé

Non défini